Le "pib culturel" de la France évalué à 58 milliards d'euros en 2011

  • A
  • A
Le "pib culturel" de la France évalué à 58 milliards d'euros en 2011
Partagez sur :

Cette somme correspondait, pour l'année 2011, à la valeur ajoutée de l'agriculture et des industries alimentaires...

Quel est en France le "poids économique" de la culture en termes de valeur ajoutée, de production et d'emplois ? Les ministères de Pierre Moscovici et Aurélie Filipetti ont confié à l'inspection générale des finances et à l'inspection générale des affaires culturelles une étude conjointe pour répondre à cette question. Publié vendredi, ce document montre que la valeur ajoutée des activités culturelles en France s'élevait en 2011 à à 57,8 milliards d'euros. "PIB culturel" Ce montant se décompose en deux, avec 44,5 milliards d'euros d'activités spécifiquement culturelles et 13,3 milliards de dollars d'activités indirectement culturelles, "par exemple, le secteur de la construction spécialisé dans la réhabilitation de monuments historiques". "Cette somme, qui définit la 'valeur ajoutée de la culture en France', représente 3,2 % de la somme des valeurs ajoutées de l'économie française". Selon les auteurs du rapport, il s'agit de l'évaluation la plus proche de ce que l'on pourrait appeler le "PIB culturel". Cette somme correspondait, pour l'année 2011, à la valeur ajoutée de l'agriculture et des industries alimentaires (60,4 milliards d'euros). Cette étude montre par ailleurs deux secteurs pèsent particulièrement, contribuant à eux deux pour près d'un tiers du total : le spectacle vivant (8,8 milliards d'euros de valeur ajoutée) et du patrimoine (musées et patrimoine monumental : 8,1 milliards d'euros), dont une part essentielle (5,6 milliards d'euros) vient de l'activité indirecte liée notamment au secteur de la restauration du patrimoine bâti. 2,5% de l'emploi actif Côté emploi, 670.000 personnes étaient employées soit 2,5% de l'emploi actif en 2010 et certains secteurs sont fortement exportateurs, comme les jeux vidéo et la mode. "Le secteur culturel le plus pourvoyeur d'emplois est le spectacle vivant (150.000 emplois, soit 22% du total de ces emplois), devant la publicité (100.000) et la presse (87.000), indique ce rapport, qui précise que "l'emploi dans les activités culturelles a progressé de 2,0% entre 2008 et 2010, soit 13.000 emplois créés". Le document détaille également le poids de l'intervention de l'Etat dans ce secteur de la culture. Son apport financier total a été estimé pour l'année 2011 à 13,4 milliards d'euros par la mission, incluant 11,1 milliards de crédits budgétaires, 1,4 milliard de dépenses fiscales et 0,9 milliard de taxes affectées. Les dépenses des collectivités territoriales sont évaluées pour leur part à environ 7,6 milliards, dont une partie vient de l'Etat compte tenu des flux croisés de financement.