Le PIB allemand a cr�" de 0,7% en 2012 après +3% en 2011

  • A
  • A
Le PIB allemand a cr�" de 0,7% en 2012 après +3% en 2011
Partagez sur :

L'économie allemande n'a pas échappé au ralentissement général observé en Europe...

La croissance allemande a nettement ralenti en 2012, à +0,7%, selon l'estimation préliminaire fournie ce matin par l'Office Fédéral des Statistiques de Wiesbaden. C'est un peu moins que ce que prévoyaient en moyenne les économistes (+0,8%), et loin de la performance exceptionnelle de 2011 (+3%) et 2010 (+4,2%). Résistance Si la croissance a nettement ralenti, en particulier au cours de la deuxième partie de l'année, "l'économie allemande a fait preuve de résistance dans un environnement économique dégradée", estime le directeur de l'Office national de la statistique,Roderich Egeler. Commerce extérieur robuste En dépit des turbulences, le commerce extérieur demeure toujours le principal pilier de l'économie allemande, contribuant à hauteur de 1,1% à la croissance du PIB. Les exportations ont grimpé de 4,1% par rapport à 2011 alors que les importations n'ont progressé que de 2,3%. Les dépenses de consommation finale des ménages (+0,8%) et du gouvernement (+1%) ont également progressé. En revanche, la formation de capital (investissment) n'a pas contribué positivement à la croissance du PIB, une première depuis la crise économique de 2009. Perspectives moroses Les prévisions de la première économie européenne restent mitigées, puisque les prévisions formulées en décembre par la Bundesbank font état d'une croissance toujours ralentie cette année, de l'ordre de 0,4%, avant une reprise à +1,9% en 2014, si la crise de la zone euro ne s'aggrave pas. En novembre dernier, la Commission européenne a également divisé sa projection par deux pour Berlin, à +0,8% cette année.