Le PDG de la RATP confirmé après sa mise en examen

  • A
  • A
Le PDG de la RATP confirmé après sa mise en examen
Partagez sur :

Pierre Mongin est poursuivi dans l'enquête sur le financement de la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995...

Le conseil d'administration de la RATP a confirmé vendredi à l'unanimité Pierre Mongin dans ses fonctions de PDG, au lendemain de sa mise en examen dans l'enquête sur le financement de la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995. Il se voit reprocher des détournements de fonds publics, à l'époque où il était chef de cabinet d'Edouard Balladur. Il a déposé un recours contre cette décision. Dans un communiqué, le groupe public indique que cette mise en examen pour "des faits qui auraient été accomplis dans un cadre étranger à l'exercice de ses actuelles fonctions n'est pas de nature à entraver l'exercice normal de ses fonctions en qualité de PDG de la RATP." "Intérêt de l'entreprise" "Il conviendra naturellement de rester attentif au suivi de la procédure et le conseil d'administration devra être tenu informé et, le cas échéant, amené à délibérer si nécessaire", ajoute-t-il. Le conseil d'administration dit s'être rangé derrière la position de l'Etat, exprimée par le commissaire du gouvernement, qui est "commandée par le critère de l'intérêt de l'entreprise, de ses salariés et de ses clients." "Elle repose en outre sur le principe fondamental de la présomption d'innocence", souligne le communiqué.