Le PDG de Bouygues Telecom ne craint pas Free, après sa riposte dans le fixe

  • A
  • A
Le PDG de Bouygues Telecom ne craint pas Free, après sa riposte dans le fixe
Partagez sur :

La filiale d'Iliad a baissé le prix de sa box Alice, peu connue...

Suite à l'offensive de Bouygues Télécom dans le fixe avec son offre "triple play" à 19,99 euros, Free a gentiment riposté avec un forfait, un centime moins cher (19,98 euros). Pas de quoi inquiéter le PDG du troisième opérateur mobile, Olivier Roussat pour autant... "Pas à la hauteur" ! "Il me semble que (...) ce n'est pas une vraie réponse de la concurrence (...) avec une box Alice qui n'a pas du tout l'équivalent de ce que nous présentons puisqu'il n'y a pas de VOD pour laquelle les clients sont relativement consommateurs ", a-t-il déclaré sur BFM Business.  L'offre confidentielle d'Iliad comprend en effet l'accès à 90 chaînes contre "jusqu'à 165" chez Bouygues Télécom. Elle propose également le "Replay" mais pas la vidéo à la demande . Par ailleurs, les clients Alice peuvent appeler en illimité vers 60 destinations contre 121 chez Bouygues Télécom. Une offre rentable "Notre volonté est de créer un choc sur ce marché (...) et d'aller chercher des clients". L'offre est "profitable", assure-t-il. "Un forfait à 20 euros est encore très rentable: lorsqu'il faut verser 8,90 euros hors taxes à France Telecom, il reste 7,90 euros à investir", a-t-il détaillé. Pour autant, certains analystes se montrent prudents, à l'image d'Oddo. Il s'est dit ce matin "circonspect" sur le fait que l'offre générera des marges positives. Il a calculé un co�"t dépassant 16 euros par mois (dont 10 euros de dégroupage), pour un revenu hors TVA de l'ordre de 16 euros, sans hors forfait. "La nouvelle stratégie commerciale agressive dans le fixe nous conduit à revoir en baisse nos attentes 2014/15", a indiqué de son côté Natixis.