Le patron américain de Meetic veut que l'argent du site soit retiré de sa banque française

  • A
  • A
Le patron américain de Meetic veut que l'argent du site soit retiré de sa banque française
Partagez sur :

Un exemple qui témoigne de la pression à laquelle sont confrontés les établissements de l'Hexagone..

Meetic, le site de rencontres en ligne racheté cet été par le groupe américain Match.com est au coeur de la crise financière et plus particulièrement de celle qui touche les banques françaises... "Ils ont reçu chez Meetic un mail des américains, les nouveaux propriétaires, qui s'inquiétaient de savoir où était le "cash de Meetic", a déclaré ce mardi sur BFM Business, Marc Simoncini, le fondateur du groupe français... Mail qui "suggérait ou imposait, je n'ai pas encore l'information, de bouger cet argent de la banque française vers une banque américaine", a-t-il poursuivi. Cet exemple traduit bien la pression à laquelle sont confrontés les établissements de l'Hexagone, toujours sujets à des attaques (dégradation par Moody's la semaine dernière) mais aussi aux rumeurs. Aujourd'hui encore, les bancaires sont attaquées à la Bourse de Paris alors que le CAC40 rebondit de 1,4% un peu après 17 heures. Ce matin, le 'Financial Times' affirmait que le géant industriel allemand Siemens aurait retiré il y a deux semaines plus de 500 millions d'euros d'une banque française pour placer ces sommes directement auprès de la BCE. Autre rumeur mettant sous pression les bancaires: une importante banque d'Etat chinoise aurait cessé ses opérations sur devises avec plusieurs établissements européens, dont la Société Générale, BNP Paribas et Crédit Agricole, affirment des sources citées ce matin par l'agence 'Reuters'.