Le parquet requiert la peine maximale contre Jérôme Kerviel

  • A
  • A
Le parquet requiert la peine maximale contre Jérôme Kerviel
Partagez sur :

Cinq ans de prison fermes ont été requis contre l'ancien trader de la Société Générale

Pour l'avocat général, Jérôme Kerviel, accusé d'avoir fait perdre 4,9 milliards d'euros en 2008 à la Société Générale, "n'est victime que de lui-même". Dominique Gaillardot a donc requis mercredi cinq ans de prison ferme contre l'ancien trader jugé en appel, espérant une "décision exemplaire" de justice. Sur le remboursement des 4,9 milliards d'euros, l'avocat général a rappelé que la jurisprudence imposait en l'état d'exiger du prévenu le remboursement de la totalité du préjudice, et ce, même s'il ne pouvait s'acquitter de la somme. Dominique Gaillardot s'en est remis à la cour pour une éventuelle évolution sur ce point. En première instance, Jérôme Kerviel avait déjà été condamné à cinq ans de prison, dont trois fermes et deux avec sursis, ainsi qu'au remboursement du préjudice en totalité. Pour l'avocat général, la thèse du complot avancée par l'ex-trader ne tient pas, d'autant qu'aucune preuve n'a été apportée. A ces yeux, il est un "pervers manipulateur" qui a agi seul, en trompant la Société Générale. Concernant les défaillances de contrôle de la banque, Dominique Gaillardot a estimé que "la négligence, même critiquable, de la victime n'en fait ni un complice ni un co-auteur". La cour mettra son arrêt en délibéré jeudi, à l'issue de la plaidoirie de l'avocat du prévenu, David Koubbi.