Le Parlement européen adopte la taxe sur les transactions financières

  • A
  • A
Le Parlement européen adopte la taxe sur les transactions financières
Partagez sur :

Son rôle n'est cependant que consultatif...

Le Parlement européen s'est prononcé ce mercredi en faveur d'une taxe sur les transactions financières, en votant le rapport d'Anni Podimata. Il fait suite à la proposition de la Commission européenne du mois d'octobre dernier. Hier, le commissaire européen, Olli Rehn a appelé à une adoption rapide de cette taxe, qui pourrait apporter des ressources supplémentaires au moment où la zone euro cherche à financer des projets porteurs de croissance. Le texte qui prévoit un prélèvement de 0,1% ou 0,01% minimum selon le type de produits, a en effet vocation à réguler les marchés tout en augmentant les ressources des Etats. La taxe qui concernerait les établissements financiers établis dans l'un des Etats membres mais également ceux qui participent à une transaction faisant intervenir "un instrument financier émis par une entité juridique établie dans l'Union", pourrait rapporter jusqu'à 55 milliards d'euros par an à l'horizon 2014. "Pour les responsables politiques européens, la question ne doit désormais plus être de savoir si l'on est pour ou contre la mesure, mais bien de définir précisément quel en sera son contenu", a martelé le socialiste Liêm Hoang Ngoc. Car si la mesure est soutenue par la France et l'Allemagne, elle se heurte à l'opposition de pays comme le Royaume-Uni, l'Irlande, la Suède, Malte ou la République tchèque. Quant à l'avis du Parlement européen, il reste consultatif...