Le Parlement donne le feu vert définitif aux emplois d'avenir

  • A
  • A
Le Parlement donne le feu vert définitif aux emplois d'avenir
Partagez sur :

Le dispositif, qui devait s'appliquer à partir de janvier 2013, a été avancé au 1er novembre 2012...

Le projet de loi sur les "emplois d'avenir", proposition-phare de la campagne électorale de François Hollande, a été adopté définitivement tard hier soir par le Parlement. Pour rappel. Le texte a été voté par tous les groupes de la gauche. Les centristes l'ont également adopté. Seul le groupe UMP a voté contre, à l'exception toutefois de neuf de ses membres qui ont voté pour, et 24 qui se sont abstenus. Jeunes de 16 à 25 ans Le texte prévoit de créer 100.000 emplois en 2013, puis 150.000 l'année suivante. Ces emplois sont destinés en priorité aux jeunes de 16 à 25 ans, peu ou pas qualifiés, qui ont des difficultés d'accès à l'emploi, notammentceux vivant dans des zones urbaines ou rurales présentant un fort taux de chômage. Les jeunes diplômés des zones sensibles sont également concernés par le dispositif. Dans l'Education nationale Le texte prévoit aussi la création "d'emplois d'avenir" dans l'Education nationale afin d'accompagner les étudiants boursiers qui souhaitent poursuivre leurs études et se destiner aux métiers de l'enseignement. Dès le 1er novembre Il s'agit d'emplois à plein temps, en CDI ou en CDD de trois ans (ou un an renouvelable jusqu'à trois ans) avec une rémunération commençant au smic, l'Etat s'engageant à hauteur de 2,3 milliards d'euros pour les financer. Le dispositif, qui devait s'appliquer à partir de janvier 2013, a été avancé au 1er novembre 2012.