Le "non" de Bruxelles au projet de fusion entre Deutsche Börse et Euronext

  • A
  • A
Le "non" de Bruxelles au projet de fusion entre Deutsche Börse et Euronext
Partagez sur :

Ils auraient été en position de quasi-monopole...

La Commission européenne a annoncé mercredi qu'elle s'opposait au projet de fusion entre Deutsche Börse et Euronext. Une décision qu'elle justifie par le fait que cette opération aurait conduit les deux acteurs à être en position de quasi-monopole sur le marché européen. "Ensemble, les deux bourses contrôlent plus de 90% des échanges mondiaux de ces produits dérivés européens (...) l'enquête de la Commission a montré que de nouveaux concurrents auraient eu de grandes difficultés à entrer sur le marché avec un succès suffisant pour constituer une menace concurrentielle crédible à l'entreprise fusionnée", explique l'organe exécutif dans un communiqué. Bruxelles explique par ailleurs qu'en tant que principaux acteurs du marché mondial Deutsche Börse et Euronext se font concurrence. Le projet de fusion y aurait donc mis fin, conduisant à un préjudice important pour les utilisateurs et l'économie européenne dans son ensemble...