Le mouvement de stabilisation des taux d'emprunts se confirme en octobre...

  • A
  • A
Le mouvement de stabilisation des taux d'emprunts se confirme en octobre...
Partagez sur :

Depuis le début de l'année, la baisse a surtout bénéficé aux durées courtes

Le courtier en emprunts immobiliers Meilleurtaux confirme à son tour une stabilisation des taux d'intérêt accordés aux particuliers en ce début octobre. Après plusieurs mois de baisse, les taux restent donc à un très bas niveau (3,61% en moyenne sur 20 ans d'après Meilleurtaux). Ajustements Meilleurtaux constate que le mouvement de baisse des taux a été général en 2012, mais que les banques ont procédé à des ajustements plus importants sur les durées courtes. Le taux moyen sur 15 ans ressort ainsi en baisse de 0,74 point depuis janvier quand celui sur 25 ans n'a reculé que de 0,52 point. "Si certaines banques pourraient encore diminuer leurs taux de crédit d'ici à la fin de l'année sur les durées courtes, le mouvement général de baisse a désormais un potentiel limité" estime Hervé Hatt, Directeur Général de Meilleurtaux.com. Décotes importantes "Les banques restent plus que jamais à l'affût de nouveaux clients dont les revenus seront domiciliés grâce à un prêt immobilier. C'est pour cette raison que malgré la stabilisation des taux, nous observons toujours d'importantes décotes, au cas par cas en fonction de la région et du ménage", souligne de son côté Maûl Bernier, porte-parole du courtier Empruntis.com. Signal Le dirigeant du courtier EmpruntDirect explique d'ailleurs que le signal donné par Mario Draghi début septembre a eu un impact positif sur le marché de la dette, en réduisant les spreads de taux entre dettes des pays du sud de l'Europe et les dettes allemandes et françaises. Mais il souligne que ceci a eu pour conséquence de stabiliser, voire de faire remonter quelque peu les taux longs français. "Une situation que l'on retrouve, par ricochet aujourd'hui dans les grilles de crédit immobiliers". "Seules quelques banques opèrent encore des baisses de taux, mais celles-ci ne sont pas celles qui offraient jusqu'ici les conditions les plus avantageuses. Elles tentent ainsi de se rapprocher désormais des établissements les mieux placés", observe EmpruntDirect.