Le moral des patrons de TPE est au plus bas

  • A
  • A
Le moral des patrons de TPE est au plus bas
Partagez sur :

Le solde d'opinion relatif au climat général des affaires a atteint un plus bas depuis 10 ans, d'après le 44ème baromètre Ifop/Fiducial.

Les entrepreneurs des très petites sociétés broient du noir... "Leur optimisme dans le climat général des affaires s'effondre de 8 points, pour s'établir à 23% d'opinions positives", souligne le 44ème baromètre Ifop pour Fiducial. Il s'agit du score le plus bas depuis dix ans. Interrogés sur la situation de leur propre activité, les dirigeants de TPE pessimistes (50%) sont désormais plus nombreux que les optimistes (49%), alors que la répartition était de respectivement 54% - 46% trois mois plus tôt. Les patrons de très petites entreprises signalent encore des difficultés d'accès au crédit. Ils sont 51% à avoir rencontrer des condition de durcissement : 32% se sont vus refuser leur prêt et 13% ont obtenu une somme inférieure à celle demandée. Dans un tel contexte, difficile pour les entrepreneurs de faire des prévisions pour l'année prochaine. Ils sont 59% à déclarer "n'avoir aucune visibilité" même si 31% espèrent une progression de leur chiffre d'affaires. Malgré tout, la moitié d'entre eux ne comptent pas revoir le calendrier initial de leurs investissements. En revanche, côté embauches, seulement 6% des patrons de TPE envisagent d'augmenter leurs effectifs salariés en 2012, contre 9% un an plus tôt et 14% en octobre 2009, montrent les résultats du baromètre. Peu d'évolution sont aussi à espérer du côté des salaires, 33% des dirigeants ayant déjà décidé de geler ou de limiter les augmentations.