Le mode de calcul du Smic revu et corrigé, adopté en Conseil des ministres

  • A
  • A
Le mode de calcul du Smic revu et corrigé, adopté en Conseil des ministres
Partagez sur :

Un décret a été présenté...

Comme annoncé au début de l'année, les modalités de calcul du Smic vont être revues. Le Conseil des ministres a adopté ce mercredi un décret allant en ce sens, afin "de garantir le pouvoir d'achat des salariés dont les rémunérations sont les plus faibles". Deux changements majeurs Actuellement, le Smic est revalorisé au 1er janvier de chaque année, en fonction de l'évolution de l'indice des prix à la consommation (IPC) - indice pour les "ménages urbains dont le chef est ouvrier ou employé, hors tabac" -, à laquelle on ajoute la moitié de la croissance du pouvoir d'achat du salaire, mesuré par le salaire horaire de base ouvrier (SHBO), d'après la définition donnée par l'INSEE. A cela, le gouvernement peut ajouter "un coup de pouce".  Désormais, l'indexation sur l'IPC sera mesurée pour les 20 % des ménages ayant les revenus les plus faibles. "Cet indice permet de mieux prendre en compte les dépenses de consommation réelles des salariés à faible revenu, notamment les dépenses contraintes telles que le loyer", peut-on lire dans le compte rendu des ministres. Parallèlement, ce ne sera plus le SHBO qui sera pris comme référence, mais le salaire horaire moyen des ouvriers et des employés (SHBOE), pour "tenir compte de la part plus importante que représente aujourd'hui (...) la catégorie professionnelle des employés parmi les salariés rémunérés au voisinage du SMIC". Pas d'indexation sur la croissance En revanche, le texte ne prévoit pas d'indexer le SMIC sur la croissance. Il s'agissait pourtant d'un engagement de campagne du président de la République, François Hollande. Fin décembre, le ministre du Travail, Michel Sapin avait estimé que "ce n'était pas le moment", tout en ajoutant qu'une réforme serait nécessaire lorsque la croissance du pays repartirait...