Le ministre des Finances du Portugal démissionne

  • A
  • A
Le ministre des Finances du Portugal démissionne
Partagez sur :

Vitor Gaspar a été l'architecte des mesures d'austérité imposées au pays en échange du plan de soutien financier international///

Le ministre des Finances portugais, Vitor Gaspar a présenté hier sa démission. Il doit être remplacé dès ce mardi par sa secrétaire d'Etat au Trésor, Maria Luis Albuquerque, a indiqué le gouvernement par voie de communiqué. Dans sa lettre de démission citée par Reuters, Vitor Gaspar explique que "les risques et les défis (...) à venir sont considérables. Ils nécessitent une cohésion au sein du gouvernement" écrit-il. "Je suis intimement convaincu que mon départ contribuera à renforcer votre autorité et cette cohésion", ajoute-t-il s'adressant au Premier ministre, Pedro Passos Coelho. Plus de temps Le pays bénéficie depuis mai 2011, d'un plan d'aide international de 78 milliards d'euros. Lors de sa dernière inspection en mars dernier, la Troïka (FMI, BCE, Commission européenne)  a accepté de verser une nouvelle tranche de deux milliards d'euros et a laissé plus de temps au pays pour appliquer les mesures d'austérité réclamées en échange de ce soutien financier. Il a désormais jusque 2015 - au lieu de 2014 - pour ramener son déficit sous les 3% du PIB. Engagement "inébranlable" L'application à la lettre de la rigueur budgétaire a suscité une vive contestation au sein de l'opinion publique portugaise. Pas plus tard que la semaine dernière, une grève générale a paralysé le pays. "Je tiens à exprimer ma profonde gratitude pour le travail utile accompli par Vitor Gaspar. Il a montré un engagement inébranlable envers les objectifs du Programme d'ajustement économique depuis sa prise de fonction", a estimé de son côté le vice-président de la Commission européenne, Olli Rehn. "Le Portugal aura bientôt achevé son programme de redressement (...) d'où la nécessité de poursuivre les réformes", ajoute-t-il.