Le ministre des Finances chypriote démissionne après la conclusion d'un accord

  • A
  • A
Le ministre des Finances chypriote démissionne après la conclusion d'un accord
Partagez sur :

Chypre a défini les termes de l'aide de 10 milliards d'euros...

Après avoir conclu les discussions entre Chypre et ses bailleurs de fonds internationaux sur les conditions d'un plan de sauvetage de dix milliards d'euros, le ministre des Finances du pays, Michael Sarris a donné sa démission. Remplacement immédiat Objet d'une enquête comme d'autres responsables, destinée à établir les responsabilités politiques, civiles et pénales de l'effondrement du système bancaire de l'île, Michael Sarris a estimé que sa démission était logique. Il est remplacé par l'actuel ministre du Travail et vice-ministre des Finances, Harris Georgiades. Aide de 10 milliards d'euros Michal Sarris a toutefois obtenu une aide de 10 milliards d'euros de ses bailleurs, dont le premier versement devrait intervenir en mai. En échange, Chypre versera un intérêt de 2,5% sur les prêts qui lui seront accordés, et les remboursements débuteront dans 10 ans pour être étalés sur 12 ans. Le pays aura jusqu'à 2018 pour assainir ses finances. Nicosie a notamment accepté de fermer la deuxième banque du pays, Popular Bank dite "Laïki", et sa division en une banque assainie ('good bank') et une structure de défaisance ('bad bank'). Les actifs sains seront transférés à Bank of Cyprus, première banque de Chypre.