Le Medef croit en un compromis sur la " flexi-sécurité" du marché du travail

  • A
  • A
Le Medef croit en un compromis sur la " flexi-sécurité" du marché du travail
Partagez sur :

Nous pouvons trouver une modalité pour gagner en flexibilité tout en sécurisant les salariés", estime Laurence Parisot...

Les compromis ne seront pas "faciles" mais sont "possibles", concernant les négociations sur l'emploi lancées en fin de semaine par le gouvernement, estime la présidente du Medef, Laurence Parisot. Allier flexibilité et sécurité du marché du travail "C'est en souplesse (...) en sécurité, que nous devons gagner (...) Nous pouvons trouver une modalité pour gagner en flexibilité tout en sécurisant les salariés", a-t-elle déclaré ce matin sur 'France Inter'. L'organisation patronale ne cesse de réclamer davantage de souplesse, afin de "donner de l'air aux chefs d'entreprises", qui pâtissent des rigidités du marché du travail. Laurence Parisot a rappelé que la France avait pris beaucoup de retard sur le sujet, notamment par rapport à l'Allemagne, ce qui explique aujourd'hui son avantage compétitif. Pour sécuriser le parcours des salariés, en contrepartie de la flexibilité, Laurence Parisot suggère notamment d'offrir de meilleurs dispositifs de formation aux salariés afin que ces derniers retrouvent rapidement un emploi, en cas de sortie de l'entreprise. La CFDT demande un droit de regard sur la stratégie des entreprises Dans une interview accordée au quotidien 'Le Monde' datée du 11 septembre, le leader de la CFDT, François Chérèque, a de son côté demandé au Medef de lâcher du lest sur "le droit de regard des syndicats concernant "la stratégie des entreprises", s'il veut obtenir "la flexi-sécurité". "Il faut donner aux institutions représentatives du personnel (...) un pouvoir qui ne soit plus uniquement défensif, mais aussi de négociation et d'expertise", explique-t-il. François Chérèque souhaite avancer rapidement dans les négociations. La CGT a pour sa part appelé à une journée de mobilisation le 9 octobre prochain, pour la défense de l'emploi industriel notamment. Signe que les négociations ne sont pas si simples...