Le marché du e-commerce va encore faire fi de la crise en 2012

  • A
  • A
Le marché du e-commerce va encore faire fi de la crise en 2012
Partagez sur :

Les ventes en lignes sont attendues en hausse de 16% en Europe et 22% cette année, d'après une étude de Kelkoo.

Alors que le débat politique tourne autour des relais de croissance éventuels pour la France, il est un domaine qui échappe à la crise: celui du e-commerce. En 2011, les ventes en ligne ont progressé de 24% par rapport à 2010, générant 38,66 milliards d'euros, d'après une étude menée par Kelkoo. Cela représente 7,3% du total des ventes de détail dans le pays. Au niveau européen, la France se situe en troisième position sur le marché du e-commerce en 2011 (38,66 milliards d'euros ) derrière le Royaume-Uni (59,42 milliards d'euros) et l'Allemagne (45,07 milliards). A eux trois, ils représentent environ 70% du total des ventes en ligne à l'échelle du Vieux continent. En ce qui concerne les cyber-acheteurs de la région, ils ont dépensé en moyenne "1.221 euros chacun et ont acheté 25 articles, au prix moyen unitaire de près de 50 euros", souligne l'étude, les Danois étant les plus dépensiers (1.897 euros) alors que les Polonais sont ceux qui ont le moins acheté en ligne (458 euros). La croissance du e-commerce observée en 2011 devrait se poursuivre cette année, d'après les prévisions de Kelkoo. Le comparateur de prix en ligne vise une expansion de 16% en Europe (contre +1,8% pour les ventes de détail), la France étant le pays qui, après la Pologne (+24%) devrait connaitre l'une des plus fortes progressions (+22% à 47,17 milliards d'euros). Et même si l'économie mondiale va tourner au ralenti, les cyber-acheteurs européens devraient dépenser plus (1.298 euros en moyenne).