Le marché de la BD a bien résisté en 2013, grâce à Astérix

  • A
  • A
Le marché de la BD a bien résisté en 2013, grâce à Astérix
Partagez sur :

Alors que les ventes de livres ont reculé de 2,9% en valeur...

C'est jeudi que démarre à Angoulême le 41ème festival international de la bande dessinée. Alors que le marché du livre a souffert en 2013, avec des ventes en recul de 2,9% en valeur, la BD s'est démarquée, sur une progression de +1,4%, malgré un léger repli des actes d'achat de -0,9%. Au total, plus de "36 millions d'albums ont été vendus l'an dernier générant 417 millions d'euros de chiffre d'affaires", détaille le cabinet GfK dans une étude publiée mardi. Un album en particulier, le dernier volume d'Astérix, a tiré cette performance, avec 1,6 million d'exemplaires vendus, signant un record tous segments confondus. Les mangas souffrent, les comics montent Derrière "Astérix chez les Pictes", de Jean-Yves Ferri et Didier Conrad, les nouveaux volumes de séries très populaires se sont également bien écoulés. C'est le cas de "Blake et Mortimer-L'onde Septimus", de Jean Dufaux, Antoine Aubin et David Schreder (252.000 exemplaires), "La Bible selon le Chat" de Philippe Geluck (166.000 exemplaires) et Blacksad-Amarillo de Juan Diaz Canales et Juanjo Guarnido (134.000 exemplaires). L'étude de GfK montre par ailleurs que l'année 2013 aura été difficile pour les mangas, avec un chiffre d'affaires en repli de 8,5%. Seuls les "seinen", ces mangas pour un public adolescent et adulte, ont vu leurs ventes progresser en volume de 2%. A l'inverse, les "Comics", tirent leur épingle du jeu. "Ils progressent de +14,5% en chiffre d'affaires. "Walking dead" de Robert Kirkman, chez Delcourt, reste la plus grosse série sur ce segment avec 520.000 exemplaires vendus en 2013", analyse Virginie THIBIERGE, Market Manager Livre chez GfK.