Le Japon veut à son tour sortir du nucléaire

  • A
  • A
Le Japon veut à son tour sortir du nucléaire
Partagez sur :

18 mois après Fukushima...

Tokyo a décidé d'abandonner progressivement le recours à l'énergie nucléaire, un an et demi après la catastrophe de Fukushima, l'un des trois accidents majeurs intervenus dans le monde depuis l'avènement de cette technologie. Le gouvernement japonais prévoit un arrêt d'ici la fin de la décennie 2030. 50 réacteurs Le nucléaire fournissait avant l'accident 30% de l'électricité du pays et restait une source privilégiée puisque les autorités envisageaient de porter cette part à 40% puis 50%. Le parc nucléaire nippon compte 50 réacteurs. Tous, à l'exception de deux, avaient été stoppés jusqu'en juillet dernier, lorsque deux réacteurs de la centrale d'Oi avaient été relancés. Toujours une menace Fortement endommagés par un puissant séisme et un raz-de-marée dévastateur, des réacteurs de la centrale de Fukushima sont entrés en fusion en 2011 et ont émis des rejets radioactifs entraînant l'évacuation de 160.000 personnes. Dix-huit mois plus tard, le site constitue toujours une menace en raison de la présence de matériau nucléaire vulnérable. Auparavant, la Suisse et l'Allemagne avaient également annoncé des plans destinés à s'affranchir de l'énergie nucléaire...