Le gouvernement veut supprimer le jour de carence dans la Fonction publique

  • A
  • A
Le gouvernement veut supprimer le jour de carence dans la Fonction publique
Partagez sur :

Le jour de carence dans la Fonction publique, mis en place sous le gouvernement de Nicolas Sarkozy sera supprimé, a fait savoir la ministre Marylise Lebranchu. "Cette mesure est injuste, inutile et inefficace. Elle est humiliante pour les agents. Le gouvernement proposera de l'abroger par la prochaine loi de Finances", a-t-elle confié au quotidien 'Les Echos'. En mettant fin à cette mesure, le gouvernement tend la main aux fonctionnaires, auxquels il a récemment annoncé le gel des salaires en 2013. Quel impact financier ? La ministre de la Fonction publique estime que le coût de la mesure sera très limité, "de l'ordre de 60 millions d'euros pour l'Etat". La présidente du Medef, Laurence Parisot, ne partage pas vraiment cet avis. "Ce n'est pas raisonnable, nous avons besoin de faire des économies (...) c'est une décision qui coûte cher (...) au total c'est une décision qui va coûter 200 millions d'euros", a-t-elle estimé ce matin au micro de RTL. Un chiffrage également cité par le député UMP Jean Leonetti, et l'ancienne ministre du Budget Valérie Pécresse sur Twitter. Le précédent gouvernement avait institué un jour de carence dans le public afin de lutter contre l'absentéisme et dans le but de réduire le fossé avec le privé où les salariés ont trois jours jours de carence en cas d'arrêt maladie, avant d'être indemnisés par la Sécurité sociale. "La suppression du jour de carence pour les fonctionnaires est ahurissante, injuste pour le privé et en complet décalage avec les déficits", regrette ainsi le député UMP, Eric Woerth, sur Twitter.