Le gouvernement veut réaliser 14 mdsE d'économies en 2014 et 2015

  • A
  • A
Le gouvernement veut réaliser 14 mdsE d'économies en 2014 et 2015
Partagez sur :

Le débat d'orientation des finances publiques démarre ce mardi l'Assemblée nationale

Le débat d'orientation des finances publiques démarre ce mardi l'Assemblée nationale... Critiqué sur sa méthode, le gouvernement doit tenter de convaincre : invité ce matin sur RMc, Pierre Moscovici en a dit un peu plus sur la stratégie à mettre en oeuvre : "Il y aura 9 milliards d'économies déjà documentées, et la dépense de l'Etat baissera de 1,5 milliard d'euros en 2014. Nous ne voulons pas ajouter de l'austérité à la crise. Il y aura au total 14 milliards d'euros d'économies en 2014, un chiffre du même ordre en 2015", a expliqué le ministre. "L'année prochaine, il y aura un tiers de prélèvements et deux tiers d'économies. Il y aura des impôts qui seront deux fois moins importants que les économies. Pour ce qui est des impôts ce sera donc beaucoup moins important que cette année. La fiscalité écologique n'est pas tranchée. Pour les entreprises, l'impôt devra leur permettre de rester compétitives", a poursuivi le ministre. "On verra" Interrogé sur le montant du déficit public fin 2013, Pierre Moscovici a balayé la question : "je n'en sais rien", du fait du ralentissement des recettes fiscales lié à la croissance économique atone. La Cour des comptes table sur un déficit public autour de 4%, une fourchette jugée "raisonnable" par le ministre. Que la croissance du PIB soit cette année de +0,1% comme le prévoit le gouvernement ou de -0,1%, "on verra", a ajouté Pierre Moscovici, toujours évasif, en répétant qu'il n'y aurait quoi qu'il en soit pas de budget rectificatif pour 2013. Pour 2014, "ce qui est déjà sécurisé, fait, ce sont les économies de dépenses", a-t-il dit. Les arbitrages sur les prélèvements obligatoires ne sont pas réglés, a-t-il poursuivi, en soulignant que le projet de budget pour 2014 serait déposé le 25 septembre.