Le gouvernement veut encadrer l'implantation des "drives"

  • A
  • A
Le gouvernement veut encadrer l'implantation des "drives"
Partagez sur :

Actuellement, elle ne fait l'objet d'aucune réglementation commerciale...

Dans le cadre du plan d'action pour le commerce et les commerçants dévoilé ce mercredi, le gouvernement a prévu d'encadrer l'implantation des "drives", ces entrepôts où les consommateurs peuvent retirer leurs achats après les avoir commandé sur internet. Le phénomène explose en France : à fin avril, le territoire comptait pas moins de 2.215 "drives", d'après une étude réalisée par Drive Insight et A3Distrib. Sur le seul mois d'avril, ce sont ainsi 88 points de retraits qui ont été ouverts. Vide juridique L'engouement croissant pour les "drives" s'explique par le vide juridique qui existe actuellement. "(Leur) implantation échappe à toutes les procédures d'urbanisme commercial. Elle n'est soumise à aucune autorisation hormis le permis de construire", rappelle la ministre du Commerce, Sylvia Pinel dans son dossier de presse. Les "drives" sont considérés comme des simples entrepôts et non comme des surfaces de vente. Afin de contrôler leur développement et leur impact sur le territoire, l'implantation de ces espaces nécessitera désormais une autorisation d'exploitation commerciale. La mesure sera soumise au Parlement dès la rentrée de septembre.