Le gouvernement veut développer les emplois francs

  • A
  • A
Le gouvernement veut développer les emplois francs
Partagez sur :

Le nombre de site concernés par le dispositif va passer de 10 à 41...

Moins médiatisés que les contrats d'avenir, les emplois "francs" constituent un autre levier d'action du gouvernement pour lutter contre le chômage. Conformément à ce qu'avait annoncé François Hollande en ao�"t, le dispositif va monter en puissance. Pour cette année, le chef de l'Etat vise seulement 5.000 signatures. Multiplication du nombre de sites concernés Le nombre de sites concernés par cette aide à l'embauche va ainsi passer de 10 à 41, a annoncé le ministre délégué à la Ville, François Lamy dans un entretien accordé au 'Parisien/Aujourd'hui en France'. Parmi les nouveaux entrants figurent de grandes villes comme Lyon ou Montpellier, mais aussi des agglomérations plus modestes comme La Rochelle ou Cherbourg, précise le quotidien. Bordeaux et Rennes en font également partie. Dispositif à destination des jeunes en ZUS Le dispositif, expérimenté pour une durée de trois ans, a pour but de favoriser l'embauche de jeunes résidant dans les zones urbaines sensibles et en proie à des difficultés pour accéder au marché de l'emploi. "L'objectif, c'est de faire remonter leur curriculum vitae dans la pile grâce à un coup de pouce financier", a confié François Lamy au 'Parisien'. Pour en bénéficier, les jeunes doivent être âgés de moins de 30 ans et en recherche d'emploi depuis au moins 12 mois au cours des 18 derniers mois. Côté employeurs, contrairement aux contrats d'avenir, le gouvernement vise en priorité les entreprises du secteur marchand. En échange de l'embauche d'un de ces jeunes en contrat à durée indéterminée et à temps complet, l'employeur se verra verser une aide forfaitaire de 5.000 euros, en deux fois.