Le gouvernement veut aller vite sur le projet de taxe financière

  • A
  • A
Le gouvernement veut aller vite sur le projet de taxe financière
Partagez sur :

Il veut que des décisions soient prises sur le sujet avant le mois de janvier...

La majorité accélère la mise en oeuvre de ses mesures... Après la TVA sociale, le gouvernement veut "montrer l'exemple" sur la taxation des transactions financières. Le conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, Henri Guaino a ainsi déclaré ce vendredi matin sur RMC/BFM Télé que "des décisions seront prises avant la fin du mois de janvier" sur ce sujet. Une décision qui concernera pour le moment la France. "C'est mieux s'il y a l'Allemagne", qui a "donné son accord sur le principe", a ajouté Henri Guaino. Dans son édition du jour, 'Libération' écrit que Nicolas Sarkozy songe à faire voter une loi de finance rectificative pour faire adopter une taxe sur les transactions financières avant l'élection présidentielle au printemps, y compris s'il doit se lancer seul, sans la Chancelière Angela Merkel. Mercredi, le ministre des Affaires européennes Jean Leonetti avait également annoncé la mise en oeuvre de ce projet avant la fin de l'année. "Tous les pays européens, sauf la Grande-Bretagne, ne sont pas opposés à cette idée - et sauf la Suède qui a eu une mauvaise expérimentation dans ce domaine", avait-il précisé sur le plateau de LCI. La Commission européenne a présenté fin septembre un projet de taxe sur les transactions financières, excluant le marché des changes, à l'horizon 2014. L'idée avait reçu de nouveaux soutiens lors du sommet du G20 qui s'est tenu à Cannes en novembre dernier mais sans convaincre les pays anglo-saxons. "Je suggérerais que nous enterrions cette idée selon laquelle il y aura une taxe sur les transactions financières", avait même déclaré le ministre britannique des Finances, George Osborne.