Le gouvernement table sur un déficit à 3% du PIB en 2015

  • A
  • A
Le gouvernement table sur un déficit à 3% du PIB en 2015
Partagez sur :

Il a dévoilé comme prévu mercredi son programme de stabilité validé au cours du conseil des ministres...

Le gouvernement a dévoilé comme prévu mercredi son programme de stabilité pour 2015-2017, validé en conseil des ministres. L'exécutif prévoit de ramener le déficit public à 3% du produit intérieur brut d'ici 2015, conformément aux demandes de la Commission européenne. Selon les documents dévoilés mercredi, l'objectif est d'atteindre 3,8% cette année, 2,2% en 2016 et même 1,3% en 2017. Pour justifier cette accélération de la croissance, le programme évoque les effets positifs du pacte de responsabilité, qu'il estime à 0,5 point de PIB sur chacune de ces années. Le pacte se traduirait par ailleurs selon lui par la création de 190.000 emplois. Bruxelles se prononcera le 2 juin La nouvelle trajectoire des finances publiques passe par ailleurs par une réduction de la dette publique à 95,6% cette année, comme en 2015, puis à 94,2% en 2016 et 91,9% en 2017. Par ailleurs, la dépense publique est prévue à 56,7% du PIB cette année, avant une baisse à 55,6% l'an prochain, puis 554,6% en 2016 et 53,5% en 2017. Côté fiscalité, les prélèvements obligatoires affichés par le gouvernement seront à 45,9% du produit intérieur brut cette pour 2014, 45,6% pour 2015, 45,4% pour 2016 et 45,3% pour 2017. Ces chiffres doivent ensuite être transmis à Bruxelles : la Commission européenne, qui a ouvert une procédure pour déficit excessif contre la France en 2009, devrait se prononcer le 2 juin sur le programme de stabilité. Le Haut Conseil des finances publiques s'est déjà prononcé sur les prévisions de croissance du gouvernement. S'il juge celles pour 2014 "réalistes", il se montre plus réservé sur les années suivantes, plus réservé quant aux prévisions pour les années suivantes, relevant plusieurs fragilités et notamment "la dynamique de l'emploi et les revenus des ménages".