Le gouvernement sera "attentif" à l'emploi si la Fnac sort de PPR

  • A
  • A
Le gouvernement sera "attentif" à l'emploi si la Fnac sort de PPR
Partagez sur :

Les modalités de sortie du groupe de la Fnac seront connues mardi...

Le titre PPR est toujours bien orienté ce lundi, en hausse de 2,6% à 124,90 euros peu après 14 heures, dans un marché pourtant morose, alors que les modalités de sortie du groupe de la Fnac devraient être connues mardi. La maison-mère s'apprête en effet à dévoiler l'avenir de sa filiale, qui s'écrira selon toute vraisemblance en dehors de PPR... Introduction en bourse et scission seraient en première ligne, selon la presse du weekend, deux pistes qui ne sont pas très différentes puisque si scission il devait y avoir, elle pourrait être réalisée sur le modèle de celles d'Accor avec Edenred ou de Carrefour avec Dia, c'est-à-dire via leur entrée en bourse avec distribution aux actionnaires des maisons-mères d'actions de la filiale. 14.000 salariés Fin 2011, la Fnac comptait 154 magasins et employait 14.082 personnes. Son chiffre d'affaires a atteint près de 4,2 milliards d'euros en 2011, soit 34% des ventes de PPR. Interrogé sur France Info à propos de ce dossier, Michel Sapin a déclaré que le gouvernement serait attentif à l'éventuel impact sur l'emploi de la décision de PPR. "Le fait de se séparer (de la Fnac) pour qu'ensuite ce groupe soit massacré, ça peut être aussi une réorganisation ou une réorientation", a déclaré le ministre du Travail. "L'Etat est là, il est présent, ce n'est pas lui qui décide de tout, mais il est là, il est présent, il accompagne, il fait en sorte que s'il y a des risques pour les salariés, ils soient le plus possible limités". Trimestriels le 25 octobre PPR cherche depuis longtemps à se recentrer sur ses métiers du luxe et de la mode, dont la valorisation est plus élevée que les produits culturels et la vente à distance, en perte de vitesse. Jusque-là, le groupe n'a jamais trouvé la "fenêtre de tir" adéquate, mais François-Henri Pinault semblait décidé à aller de l'avant. Il a même fait savoir en fin de semaine dernière qu'une annoncé aura lieu avant le 25 octobre prochain, date de la publication des prochains trimestriels de son groupe, concernant le pôle de vente à distance Redcats, qui comprend plusieurs actifs de par le monde, dont "La Redoute" en France.