Le gouvernement promet un plan du numérique pour la jeunesse et les entreprises

  • A
  • A
Le gouvernement promet un plan du numérique pour la jeunesse et les entreprises
Partagez sur :

Le gouvernement souhaite notamment renforcer la formation des jeunes au numérique, secteur d'activité en plein développement...

Dans un environnement économique tendu, le secteur du numérique est un véritable levier de croissance. Selon un rapport publié en 2011 par le cabinet McKinsey, la "filière internet" représenterait 3,7% du PIB national et emploierait, directement et indirectement, 1,15 million de personnes en France. Fort de ce constat, le gouvernement a présenté jeudi sa feuille de route du numérique. Une formation dès le plus jeune âge "Le Gouvernement mobilisera les moyens de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la formation pour que tous les élèves et étudiants maitrisent progressivement tant les outils numériques que les enjeux de la révolution numérique", souligne la feuille du route du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault. Il promet la formation de 150.00 enseignants aux technologies du numérique dès 2013 ainsi que l'extension de l'option "Informatique et Sciences du Numérique", en terminale, à toutes les séries du baccalauréat de l'enseignement général et technologique. Parmi les principales mesures, le gouvernement annonce également le lancement d'un appel à projets de 10 millions d'euros au deuxième trimestre, "pour le développement de moyens numériques dédiés aux apprentissages fondamentaux (lecture, écriture, calcul) des élèves du primaire". Multiplier les débouchés Compte tenu des débouchés existants, l'Elysée souhaite renforcer les formations, avec pour objectif de compter 3.000 jeunes diplômés du numérique de plus par an en 2017. Pour les jeunes peu ou pas qualifiés, de nouveaux parcours devraient être proposés, notamment pour les élèves dits "décrocheurs". Dans le même temps, 2.000 emplois d'avenir seront créés dans les "Espaces Publics Numériques" pour accompagner les usagers de ces espaces. Renforcer la compétitivité des entreprises Dans le cadre du programme d'investissements d'avenir, le gouvernement va consacrer 150 millions d'euros d'aides pour développer certaines technologies, dont les objets connectés et "l'informatique en nuage maîtrisée" notamment. Parallèlement, pour mettre les PME et ETI au diapason des nouvelles technologies, arme indispensable de compétitivité, 300 millions d'euros de prêts bonifiés - consentis par la BPI - seront consacrés à la modernisation de l'outil numérique des entreprises. Enfin, l'objectif du gouvernement est de couvrir l'ensemble de la population national en très haut débit, d'ici 2022.