Le gouvernement maintient sa prévision de croissance à 1% pour 2012

  • A
  • A
Le gouvernement maintient sa prévision de croissance à 1% pour 2012
Partagez sur :

Le budget comprend des "marges de sécurité", rappelle Valérie Pécresse, ministre du Budget...

Contre vents et marées, Paris tient une fois encore à maintenir sa prévision de croissance à 1% en 2012 -déjà revue en baisse par deux fois - malgré les prévisions publiées hier par l'OCDE. Interrogée sur France 2 ce mardi matin, Valérie Pécresse, ministre du Budget a rappelé que le gouvernement avait "dans le budget des marges de sécurité" permettant de faire face à un ralentissement de cette croissance. Des marges de manoeuvre qu'elle évalue à 6 milliards d'euros. Lors du vote du Projet de loi de Finances 2012 à l'Assemblée nationale, Charles de Courson, député du Nouveau Centre avait voté en faveur du Budget estimant toutefois que ces réserves devraient être augmentées pour respecter les engagements du projet. "Les dernières estimations de croissance (...) nécessitent dès maintenant de nouveaux efforts, à hauteur d'environ 3 à 4 milliards supplémentaires", avait-il souligné. "Il convient (...) de rappeler que cette réserve (...) était utilisée les années précédentes par redéploiement, pour tenir le plafond de dépenses", avait ajouté le député du Nouveau Centre. Pour justifier sa position, Valérie Pécresse estime que la prévision du gouvernement est un juste milieu. "Aujourd'hui nous avons des prévisions de toutes sortes", a-t-elle déclaré. La Commission européenne vise en effet une expansion de 0,6% pour 2012 et le FMI table sur une croissance de 1,4%, d'après ses estimations de septembre. L'OCDE ne vise pour sa part que 0,3% de croissance...