Le gouvernement aurait un repreneur pour Florange

  • A
  • A
Le gouvernement aurait un repreneur pour Florange
Partagez sur :

Un aciériste qui serait prêt à investir 400 millions d'euros...

Le gouvernement a reçu une offre de reprise de la part d'un aciériste, pour la reprise totale du site ArcelorMittal de Florange. "Nous avons un repreneur (...) qui n'est pas un financier, qui, par ailleurs, souhaite investir son argent personnel, et est disposé à investir jusqu'à près de 400 millions d'euros dans cette installation pour la rénover", a déclaré le ministre du Redressement productif, lors des questions à l'Assemblée nationale. Accord de la direction nécessaire Cette offre de reprise reste toutefois conditionnée à la validation de la direction d'ArcelorMittal. Le groupe refuse toujours de céder la totalité du site. En attendant, la piste d'une nationalisation temporaire reste toujours ouverte, a précisé Arnaud Montebourg. Dans ce cas éventuel, le ministre a souligné que l'opération n'aurait aucun coût pour les finances publiques. "Nous envisageons l'usage des participations de l'Etat, parfois dormantes, que nous pourrions transférer dans le financement de ce scénario", a-t-il déclaré. La direction de Mittal doit soumettre des garanties d'ici vendredi afin d'assurer la pérennité du site, a indiqué la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, à la sortie du Conseil des ministres. Pendant ce temps, des dizaines de sidérurgistes du groupe s'étaient rassemblés devant l'Assemblée, appelant Arnaud Montebourg à "ne rien lâcher face à Mittal".