Le gel des salaires des fonctionnaires ne passe pas chez les syndicats

  • A
  • A
Le gel des salaires des fonctionnaires ne passe pas chez les syndicats
Partagez sur :

La CFDT se dit "scandalisée"...

"On avait une crainte. Elle a été confirmée hier. Si ce n'est pas de l'austérité... Qu'est-ce que c'est ? �?a participe à freiner la consommation". Le gel du point d'indice des salaires des fonctionnaires, annoncé hier par la ministre de la Fonction publique pour 2014, ne passe pas pour Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de Force ouvrière, qui réagissait ce matin sur RMC. Pour la quatrième année consécutive, les salaires des fonctionnaires n'augmenteront donc pas l'année prochaine. L'annonce, faite officiellement mardi par Marylise Lebranchu, était implicite dans la loi de programmation budgétaire pluriannuelle votée fin 2012 et actualisée en avril. "Je suis scandalisé" "Quatre ans que les fonctionnaires n'ont pas une augmentation de leur point d'indice, c'est lourd, c'est très lourd", a estimé Laurent Berger, le numéro un de la CFDT, au micro de RTL "Je rappelle qu'il y a dans la fonction publique beaucoup de petites rémunérations." Mais c'est aussi l'annonce sans concertation avec les organisations syndicales qui met en colère Laurent Berger : A ses yeux c'est "quand même très très grave, je suis scandalisé", a-t-il ajouté. "Cela illustre la difficulté du dialogue social dans les fonctions publiques." "Il y aura des efforts" La CGT a prévenu mardi qu'elle appellerait les personnels "aux mobilisations nécessaires" pour "mettre cette politique en échec." La FSU a quant à elle jugé cette mesure "suicidaire pour la fonction publique". Le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, est revenu sur ce gel du point d'indice sur RMC. Leur salaire "reste corrélé à l'inflation. Nous allons faire des efforts pour les catégories de fonctionnaires les plus à la peine, mais nous sommes dans un effort de redressement des comptes publics. Les syndicats sont dans leur rôle. Nous devons faire des efforts, des efforts justes, et c'est la raison pour laquelle il y aura des efforts en faveur de certaines catégories de fonctionnaires. Et nous allons créer des postes dans l'Education nationale, la police et la justice", a-t-il déclaré.