Le G20 en passe d'apporter 500 milliards de dollars au FMI ?

  • A
  • A
Le G20 en passe d'apporter 500 milliards de dollars au FMI ?
Partagez sur :

La Chine et le Japon pourraient ensemble fournir 100 milliards de dollars, d'après un responsable interrogé par Reuters

Les 20 principales économies mondiales devraient se mettre d'accord pour augmenter les ressources du FMI de 400 à 500 milliards de dollars, soit un montant inférieur à celui de 600 milliards évoqué initialement par le FMI, ont déclaré plusieurs responsables du G20, à l'agence de presse Reuters. Ces ressources doivent permettre au fonds monétaire international de venir en aide aux pays touchés par la crise de la dette. Le FMI estimait en janvier qu'il lui faudrait 500 milliards de dollars de plus pour des prêts et une rallonge de 100 milliards en réserves aux fins de protection des risques nés de la crise de la dette de la zone euro. Jusqu'ici, les pays du G20 avaient conditionné leur soutien à un effort massif des pays de la zone euro. Ils sont parvenus à un accord fin mars pour augmenter la force de frappe de leur pare-feu, à 800 milliards d'euros. Ils se sont également engagés à apporter 150 milliards d'euros et d'autres pays de l'Union européenne 50 milliards. Du côté des pays du G20, la Chine et le Japon pourraient ensemble fournir 100 milliards de dollars, voire un peu plus, d'après le premier responsable interrogé par Reuters, alors que les Etats-Unis et le Canada seraient les seuls pays qui ne contribueraient pas à une augmentation des ressources du FMI. "La voie de la collaboration est celle qui a le plus de chances de réussir", alors que la situation reste fragile et "les risques considérables", a déclaré jeudi la directrice du FMI, Christine Lagarde. Les ministres des Finances du G20 se réuniront la semaine prochaine à Washington, avec pour thème central, l'augmentation des ressources.