Le FMI maintient la pression sur la Grèce

  • A
  • A
Le FMI maintient la pression sur la Grèce
Partagez sur :

Une conférence téléphonique est programmée à 18 heures entre le ministre grec des Finances et les inspecteurs de la troïka...

Les inspecteurs de la Troïka, formée par la BCE, le FMI et l'Union européenne tiendront à 18 heures une téléconférence (programmée au départ à 14 heures) avec le ministre grec des Finances, alors que les bourses européennes sont une nouvelles fois plombées en ce début de semaine par les craintes d'un défaut de la Grèce. Les investisseurs ont notamment été déçus par l'incapacité des ministres européens à s'accorder sur le dossier grec, vendredi et samedi, lors de leurs réunions à Wroclaw en Pologne. Lors de cette conférence téléphonique, le ministre des Finances Evangelos Venizelos exposera le plan d'assainissement des comptes publics aux inspecteurs de la troïka. Les autorités grecques ont promis dimanche des mesures draconiennes pour éviter un défaut de paiement des intérêts de la dette. Les inspecteurs décideront alors de débloquer ou non les huit milliards d'euros dont Athènes aura besoin en octobre pour éviter un défaut. "La balle est dans le camp grec, la clef réside dans la mise en oeuvre des réformes", a déclaré Bob Traa, le représentant du FMI pour la Grèce, lors d'une conférence. Selon ce dernier, la Grèce doit supprimer des postes dans la fonction publique, supprimer les salaires et les retraites des fonctionnaires et améliorer son système de collecte de taxes - plutôt que de créer de nouveaux impôts - pour s'en sortir.