Le FMI encourage les Etats à imposer les hauts revenus pour réduire les dettes

  • A
  • A
Le FMI encourage les Etats à imposer les hauts revenus pour réduire les dettes
Partagez sur :

L'institution note que les systèmes fiscaux sont devenus moins progressifs au cours des dernières décennies...

Alors que l'endettement moyen des pays avancés atteint des sommets -110% du PIB - le Fonds monétaire international recommande dans un rapport publié mercredi, d'aller vers des systèmes fiscaux plus justes et plus efficaces. Augmenter le taux d'imposition des hauts revenus Le Fonds monétaire international estime dans son "moniteur des finances publiques" que les systèmes fiscaux sont devenus moins progressifs et que les inégalités se sont intensifiées durant les dernières décennies. En examinant les données sur la réaction des très hauts revenus à l'augmentation des taux d'imposition, le FMI conclut "que dans beaucoup de cas il est possible de mobiliser davantage de recettes en augmentant les taux d'imposition des tranches supérieures de revenus". L'imposition sur le patrimoine présente également un important potentiel de recettes, mais le FMI note que les résultats passés sont peu encourageants, du fait de l'importance de la fraude. A cet égard, les mentalités sont toutefois en train de changer, la lutte contre l'évasion fiscale étant devenue l'une des priorités des économies avancées. Elargir l'assiette de la TVA Parmi les impôts "efficaces", le FMI cite la taxe sur la valeur ajoutée. "L'élargissement de son assiette (...) présente une grande efficience économique (ainsi que tendent à le confirmer de récentes études) et, dans la plupart des cas, il peut être facilement combiné avec une protection suffisante des populations pauvres", peut-on lire dans le rapport. D'ailleurs, le Japon a récemment annoncé la hausse du taux de TVA de 5% à 8% à partir d'avril 2014, afin de lutter contre un taux d'endettement record...