Le fisc britannique vise indirectement les pratiques de Barclays

  • A
  • A
Le fisc britannique vise indirectement les pratiques de Barclays
Partagez sur :

Le gouvernement a mis fin à deux mesures qui permettaient aux banques de contourner légalement la loi pour payer moins d'impôts...

Le gouvernement britannique a annoncé lundi la fin de deux mesures fiscales qui permettaient jusqu'alors aux banques de contourner la législation afin de payer moins d'impôts. Dans un communiqué, le fisc explique ainsi que, grâce à l'un de ces mécanismes, l'établissement n'était pas soumis à l'impôt sur les sociétés pour les bénéficies réalisés sur le rachat de sa propre dette. Sans citer de nom, le communiqué du gouvernement fait allusion à un établissement en particulier, ayant utilisé ces procédés, certes légaux jusqu'ici, mais de manière abusive. Ce matin, 'The Guardian' pointait du doigt Barclays. Une information confirmée par la banque elle-même qui, par voie de communiqué explique qu'elle a "volontairement divulgué au gouvernement avoir racheté une partie de sa dette de manière 'fiscalement efficace' et ce, dans un esprit de transparence". Barclays assure avoir agi en respectant le code des impôts et promet qu'elle se conformera à la nouvelle législation, une fois qu'elle entrera en vigueur. Le fisc britannique estime qu'il devrait récolter environ 500 millions de livres presque immédiatement en mettant fin à ces deux mécanismes.