Le financement des collectiviés locales tendu en 2012

  • A
  • A
Le financement des collectiviés locales tendu en 2012
Partagez sur :

Les finances locales restent touchées par la fin de la taxe professionnelle sans compter l'impact des mesures d'austérité du gouvernement.

L'agence Fitch a publié ce matin un rapport concluant que les perspectives crédit des collectivités locales françaises, porteuses de 71% de l'investissement public, resteront difficiles en 2012. Les départements et les régions ont été particulièrement touchés en 2010 par la fin de la taxe professionnelle, qui limite leur flexibilité financière, alors que les dépenses sociales et contra-cycliques ont bondi, ce qui pèse sur les équilibres budgétaires. La politique d'austérité menée par le gouvernement aura également des impacts sur les finances locales, dans un contexte économique difficile. D'après une note de Dexia publiée en décembre, les collectivités sont parvenues à sortir la tête de l'eau en 2011, avec des financements en légère hausse (+2,9%). Mais tout comme Fitch, la banque se montrait inquiète pour cette nouvelle année. "Les collectivités locales participeront à l'effort de réduction des déficits via, notamment, la poursuite du gel des dotations et la maîtrise de leurs dépenses courantes", écrivait-elle. Par ailleurs, la crise des dettes souveraines en Europe rend les modalités de financement des collectivités d'autant plus difficiles, les banques étant plus frileuses pour leur prêter des fonds. Rappelons que pour tenter de faire face à ces difficultés, les collectivités locales ont lancé en septembre dernier une agence de financement. Mais sa mise en service opérationnelle prendra du temps... Elle est espérée par les acteurs du projet avant la fin 2012.