Le fabricant de drones Titan Aerospace dans le viseur de Facebook ?

  • A
  • A
Le fabricant de drones Titan Aerospace dans le viseur de Facebook ?
Partagez sur :

Le réseau social pourrait utiliser ses appareils dans le cadres du projet internet.org...

Le fabricant de drones Titan Aerospace pourrait être la prochaine cible de Facebook... D'après les informations du site spécialisé Techcrunch, relayé en France par Numerama, le réseau social créé par Mark Zuckerberg serait prêt à débourser 60 millions de dollars pour s'offrir ce spécialiste des petits appareils sans pilote, alimentés par des panneaux solaires. Les drones de Titan Aerospace sont capables de voler pendant 5 ans, sans recharge, mais aussi de se maintenir 20 kilomètres au-dessus du niveau de la mer... De quoi atteindre des parties du monde difficiles d'accès, et notamment en Afrique. Et c'est justement cette qualité qui aurait séduit Mark Zuckerberg, très impliqué dans le projet "Internet.org", dont l'objectif est de connecter les 5 milliards d'être humains à la Toile. Selon Techcrunch, Titan Aerospace "pourrait commencer par construire 11.000 de ces drones, en particulier le modèle Solara 60", qui permettraient de mettre en place des relais de communication. Techcrunch rappelle qu'à 60 millions de dollars, cette acquisition semble très modeste, comparée aux 19 milliards dépensés pour WhatsApp. Mais la logique pour Facebook serait de travailler pour qu'internet soit accessible le plus largement possible, et donc de proposer ensuite ses applications au plus grand nombre. Développer le réseau Le fondateur et directeur général de Facebook a présenté l'été dernier "Internet.org", son projet destiné à identifier les meilleures solutions pour offrir une connexion au plus grand nombre... "Aujourd'hui, seules 2,7 milliards de personnes sont connectées, soit un peu plus d'un tiers de la planète. Un chiffre qui grimpe d'un peu moins de 9% chaque année, mais ce résultat est lent si nous prenons en compte l'avancée du développement d'internet", expliquait à l'époque Mark Zuckerberg. Cette idée est en compétition avec le "Projet Loon" de Google, lancé quelques mois plus tôt. Le géant de l'internet a annoncé en juin 2013 son intention de déployer un petit réseau de ballons à 20.000 mètres d'altitude, au-dessus de l'hémisphère Sud. Il veut ainsi tester la possibilité d'utiliser un tel dispositif pour apporter un accès internet fiable à des régions qui en sont privées...