Le déficit de la sécurité sociale se creuse et atteint un record en 2010

  • A
  • A
Le déficit de la sécurité sociale se creuse et atteint un record en 2010
Partagez sur :

Il a plus que triplé en deux ans pour s'établir à environ -30 milliards d'euros, note un rapport de la Cour des comptes

Il devient urgent d'infléchir le déficit de la sécurité sociale qui a atteint un record de -29,8 milliards d'euros en 2010. Tel est l'appel lancé par la Cour des comptes dans son rapport annuel sur l'application des lois de financement de la Sécu publié jeudi, qui rappelle qu'"aucun de nos grands voisins européens n'accepte des déséquilibres durables de sa protection sociale"... La crise économique souvent évoquée pour justifier le creusement des dépenses de la sécurité sociale et de l'Etat en général n'explique que "partiellement" l'aggravation du déficit, souligne l'institution. "En 2010, le déficit structurel du régime général a été d'environ 0,7 point de PIB sur un déficit total d'1,2 point", précise-t-elle. Pour enrayer cette spirale infernale, la Cour des comptes recommande la mise en oeuvre d'une série de mesures, à commencer par le rétablissement des comptes de l'assurance maladie qui représente environ la moitié du déficit du régime général. L'objectif national de dépenses (ONDAM) respecté seulement deux fois (1997 et 2010) depuis sa création doit, en outre, être poursuivi dans la durée. L'institution appelle aussi à une meilleure maîtrise de la dépense de médicament, bien trop élevée par rapport aux autres pays européens. Alors que le gouvernement va supprimer une série de niches fiscales, la Cour estime qu'il serait judicieux de réorienter les niches sociales et fiscales des complémentaires santé et de l'épargne retraite vers les catégories aux revenus peu élevés. Ces niches, qui avoisinent les 3,4 milliards d'euros sont même "à l'origine d'effet d'aubaine pour les salariés des catégories sociales moyennes et supérieures", notent les auteurs de l'étude.