Le débat se poursuit autour des taux de change

  • A
  • A
Le débat se poursuit autour des taux de change
Partagez sur :

Après la publication d'un communiqué du G7

Le débat se poursuit autour des taux de change... François Hollande a réagi ce mardi à la publication d'un communiqué du G7, réaffirmant son engagement en faveur de taux déterminés par l'offre et la demande. "Nous devons faire en sorte que les parités ne soient pas utilisées à des fins commerciales", a déclaré le président à des journalistes, à l'issue d'une rencontre avec le Premier ministre luxembourgeois, Jean-Claude Juncker. "Nous, ministres et gouverneurs des pays du G7, réitérons notre engagement de longue date à l'égard des taux de change déterminés par le marché et notre détermination à nous consulter étroitement concernant les actions menées sur les marchés des changes", écrit le groupe des Sept dans un communiqué. Il répète également sa résolution à se consulter sur les actions menées sur les marchés des changes, en excluant l'établissement de cibles pour les cours des devises. Pas de taux de change optimal De son côté, le Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker a estimé qu'il n'y avait pas de taux de change optimal pour l'euro mais il fallait surveiller les comportements des autres grandes zones monétaires., toujours en marge de cette rencontre avec François Hollande. Paris a lancé il y a quelques jours une offensive pour réclamer des initiatives européennes en matière de politique de change. "L'Euro ne peut fluctuer ainsi au gré des marchés", a ainsi estimé François Hollande hier à Strasbourg la semaine dernière, en commentant la rapide ascension de la devise européenne depuis six mois (+10% environ face au Dollar et +30% face au Yen depuis le 1er août 2012).