Le coût de la scolarité en repli de plus de 4% ?

  • A
  • A
Le coût de la scolarité en repli de plus de 4% ?
Partagez sur :

D'après les calculs de Confédération syndicale des familles...

Le co�"t de l'année scolaire 2013-2014 devrait reculer de 4% en moyenne par rapport à l'année dernière, d'après les calculs de la Confédération syndicale des familles, en raison notamment de la baisse de prix de certaines fournitures. Des données qui ne correspondent pas avec celles de l'Education nationale et de l'association Familles de France. Recul du prix des fournitures ? D'après les relevés effectués par la CSF,  le prix des cahiers a reculé de 5 à 10% par rapport à l'an dernier, en raison de la baisse du co�"t de la pâte à papier. Le prix des clés USB plonge également de 26% en moyenne, alors que la baisse de la TVA de 7% à 5,5% sur les livres amortit l'augmentation moyenne de 1,67% pratiquée par le secteur de l'édition. Globalement, la Confédération rappelle que le co�"t des produits manufacturés est en recul de 0,5% sur un an. Pourtant, selon Familles de France, qui recense tous les ans les tarifs d'une liste d'articles, le co�"t de la rentrée progresse de 1,4%. Arbitrage des parents La baisse du co�"t de la rentrée scolaire constatée par la CSF peut s'expliquer par les arbitrages effectués par les ménages en temps de crise. "Si l'on compare les budgets toutes classes confondues, la part des fournitures scolaires affiche une hausse de 0,18 % alors que celle des affaires de sport s'effondre de 21,49%", explique-t-elle. Or, selon le ministère de l'Education qui a repris les chiffres de l'INSEE, les tarifs des vêtements scolaires sont en hausse de +1,9%. Disparités La Confédération nuance toutefois la baisse des prix qu'elle constate, "au regard des dépenses importantes liées à l'acquisition d'équipements pour les filières professionnelles qui enregistrent une hausse moyenne de 3,05 % avec près de 5 % pour les filières industrielles". Par ailleurs, elle note de fortes disparités territoriales concernant les aides versées pour le transport scolaire, les fournitures ou encore la cantine. A titre d'exemple "certaines collectivités renoncent à la gratuité des transports sur plusieurs départements. Un coup rude pour les familles", estime-t-elle. La CSF appelle à engager une réflexion sur ces disparités...