Le contexte économique morose n'a pas entamé le succès du commerce en ligne

  • A
  • A
Le contexte économique morose n'a pas entamé le succès du commerce en ligne
Partagez sur :

La croissance des ventes a néanmoins ralenti en 2013...

Le contexte économique morose n'a pas entamé le succès du commerce en ligne en France. La Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), qui présentait jeudi son bilan annuel, indique que les ventes sur internet ont continué de progresser en 2013. "Au total les Français ont réalisé plus de 600 millions de transactions en ligne sur l'année pour un montant de 51,1 milliards d'euros", selon la fédération. Le montant total des ventes a progressé de 13,5% sur un an, pour des transactions en hausse de 17,5%. Ce bilan tient compte des bons résultats enregistrés par les sites de e-commerce à l'occasion des fêtes de fin d'année. A noter que cette croissance ralentit, puisque les ventes avaient progressé de 19% en 2012. No�"l 2013 aura été un bon cru selon la Fevad, avec plus de 10,1 milliards d'euros de ventes, en hausse de 12,5%. "La demande est tirée par l'arrivée de nouveaux acheteurs en ligne : +5% sur un an (source : Médiamétrie) et par l'augmentation de la fréquence d'achats : en moyenne 18 transactions par an et par acheteur (16 en 2012)", détaille la Fevad. En revanche, la frilosité des consommateurs se confirme, avec un montant moyen de la transaction à 84,50 euros en 2013, contre 87,50 euros euros un an plus tôt. Ce panier moyen, en baisse de 3,5% recule à nouveau de 3,5%. Il a même atteint les 83 euros au dernier trimestre, ce qui correspond au niveau le plus bas jamais enregistré. Dynamisme sur les mobiles Les consommateurs sont confrontés à une offre de plus en plus forte : 138.000 sites actifs, dont 20.000 nouveaux, ont été recensés en 2013, soit une progression de 17% en un an. "Entre 2005 et 2013, l'e-commerce totalise près de 10 fois plus de sites marchands et un chiffre d'affaires multiplié par six", détaille la fédération. Surveillées de très près, les ventes sur l'internet mobile (smartphones et tablettes, sites mobiles et applications hors téléchargements d'application et hors ventes sur les places de marchés) ont poursuivi leur ascension : elles ont bondi de 97% au 4ème trimestre 2013 par rapport au 4ème trimestre 2012.