"Le compte suisse n'existe pas", répète Jérôme Cahuzac

  • A
  • A
"Le compte suisse n'existe pas", répète Jérôme Cahuzac
Partagez sur :

Le ministre du Budget va porter plainte en diffamation contre Mediapart...

"Le compte suisse n'existe pas"... Le ministre du Budget monte au créneau ce mercredi, pour se défendre contre Mediapart. Le site d'information affirmait hier que Jérôme Cahuzac avait détenu "pendant de longues années" un compte en Suisse non déclaré... Une accusation démentie par le ministre par un communiqué, où il affirme : "je n'ai jamais disposé d'un compte en Suisse ou ailleurs à l'étranger. Jamais". Plainte pour diffamation "La difficulté que j'affronte, c'est que je dois prouver que quelque chose n'existe pas, c'est la raison pour laquelle je vais en justice", a-t-il expliqué au micro de RTL. "En justice, mes accusateurs devront prouver que leurs allégations sont fondées, ils auront du mal", a-t-il ajouté. Ce matin, l'avocat de Jérôme Cahuzac, Me Gilles August, a précisé sur 'Europe 1' sa volonté de déposer "aujourd'hui une plainte en diffamation au pénal. Il s'agit d'une pure et simple calomnie, qui cherche à attaquer cet homme qui a une famille et des enfants", a-t-il affirmé. "Preuves matérielles" Selon 'Mediapart', Jérôme Cahuzac a détenu "pendant de longues années" un compte chez UBS en Suisse, qu'il aurait clôturé début 2010, avant de devenir président de la Commission des finances de l'Assemblée nationale. Les avoirs auraient été transférés, toujours selon 'Mediapart', vers l'agence UBS de Singapour. Toujours sur Europe1, le journaliste Fabrice Arfi, de Mediapart, a assuré que le site disposait "des preuves matérielles" à l'appui de ses accusations. "Nous les sortirons le moment venu, au tribunal ou peut-être avant. Dans un dossier comme celui là, Mediapart ne peut pas se permettre de se tromper et si nous affirmons qu'il a détenu un compte à l'UBS, c'est que nous avons les preuves", a-t-il déclaré.