"Le climat est très tendu", estime le numéro un de la CGT

  • A
  • A
"Le climat est très tendu", estime le numéro un de la CGT
Partagez sur :

Le numéro un de la CGT, Thierry Lepaon, met en garde le gouvernement et dresse la liste de ses manquements...

"Le climat est très tendu, c'est explosif partout". Le numéro un de la CGT, Thierry Lepaon, donne l'alerte mardi dans une interview accordée au 'Figaro'. Actuellement, il y a dix plans sociaux et 1.000 chômeurs de plus par jour en France, 70 % des salariés français estiment que les conditions pour bien faire leur travail ne sont pas réunies", lance-t-il à l'adresse du gouvernement. "On veut gagner plus" Le problème selon lui ne vient pas seulement du fameux "ras-le-bol fiscal", puisque beaucoup de Français en colère ne payent pas d'impôts, mais d'un manque de pouvoir d'achat. "Les fonctionnaires vont subir la quatrième année de gel. Et les salaires n'augmentent plus, même dans les entreprises qui vont bien. �? un moment, la colère va s'exprimer par un 'on veut gagner plus'. Le constat est sévère à l'égard de l'équipe Ayrault, actuellement en chute libre dans les sondages d'opinion. "Ce que je leur reproche, c'est de ne pas traiter les questions sociales qui sont pourtant urgentes. Entre ce qu'ils disaient quand ils étaient dans l'opposition ou en campagne, par exemple sur les retraites, et ce qu'ils font aujourd'hui, il y a un gouffre". "Dans le mur" Pour Thierry Lepaon, "ce décalage entre les paroles et les actes nous mène dans le mur. Dans ce gouvernement, on ne sait pas qui fait quoi et on est en début de mandat ! (...) �?a pèche par manque de responsabilité et d'innovation. Nous sommes face à une crise du politique, qui n'est pas nouvelle, mais qui s'aggrave". Lundi, en marge des cérémonies du 11 novembre, François Hollande a été hué par des militants de l'extrême-droite - selon le ministère de l'Intérieur - et des personnes dénonçant la politique fiscale du gouvernement. Les manifestations de colère se sont multipliées ces derniers jours, notamment au travers du mouvement anti écotaxe. Des heurts ont éclaté entre forces de l'ordre et manifestants le weekend dernier et une quarantaine de radars ont été vandalisés depuis le début de la fronde.