Le chômage partiel "peut être une solution", selon Bertrand

  • A
  • A
Le chômage partiel "peut être une solution", selon Bertrand
Partagez sur :

"On a développé cette pratique au coeur de la crise, continuons !", déclare le ministre du Travail...

Xavier Bertrand plaide pour l'option du chômage partiel, alors que se rapproche le sommet sur l'emploi programmé par l'Elysée le 18 janvier prochain. A l'image du chef de l'Etat, qui a répété à plusieurs reprises qu'il y voyait une piste pour combattre un chômage en progression constante, le ministre du Travail défend cette solution dans une interview accordée au 'Monde'. "Pour un certain nombre de salariés et pas seulement en CDI, le chômage partiel ou l'activité partielle peut être une solution intéressante. On a développé cette pratique au coeur de la crise, continuons !", déclare le ministre au quotidien. Interrogé sur la proposition des syndicats de fusionner les dispositifs de chômage partiel, il se dit prêt à discuter toutes les propositions. "C'est d'ailleurs moi qui leur ai dit qu'il fallait faire plus simple. C'est la raison pour laquelle je propose de réduire les délais de réponse de l'administration de 20 à 10 jours", lance-t-il. Il voit dans le sommet du 18 janvier l'occasion de lancer de nouvelles pistes. "Mais il est évident que si les chiffres continuent à être vraiment mauvais, l'activité partielle ne peut être la seule solution. Nous devrons accentuer nos en efforts en matière de prévention des difficultés des PME et mieux accompagner les salariés touchés par un plan de sauvegarde de l'emploi" dit-il au 'Monde'. Les statistiques de Pôle emploi pour le mois d'octobre ont montré que le chômage avait battu un nouveau record, avec un nombre de demandeurs de la catégorie A (sans aucune activité) en hausse de 34.400, soit +1,2%, pour s'établir à 2.814.900.