Le budget européen 2014-2020 en baisse de plus de 3% ?

  • A
  • A
Le budget européen 2014-2020 en baisse de plus de 3% ?
Partagez sur :

Le président du Conseil Herman Von Rompuy a formulé ses nouvelles propositions budgétaires ce vendredi, à l'issue des négociations...

A l'issue d'une nuit entière de négociations, le Royaume-Uni, qui réclamait de nouvelles coupes dans le budget serait parvenu, en partie, à ses fins. Parallèlement, la France aurait sauvé les meubles concernant la Politique agricole commune (PAC). Des crédits d'engagement en baisse de 33 milliards d'euros D'après le projet de budget de l'Union européenne pour les années 2014-2020, présenté vendredi par le président du Conseil, Herman Van Rompuy et dont Reuters a eu copie, le montant des crédits d'engagement que l'UE promet d'allouer à certains projets, contrats, travaux de recherche, s'élèverait à 960 milliards d'euros, après 993 milliards pour la période 2007-2013, soit une baisse de 3,4% en termes réels, et contre 972 milliards d'euros proposés en novembre dernier. Cette enveloppe ne comprend ni les instruments hors budget, ni le Fonds européen de développement (36,791 milliards d'euros au total). Parallèlement, les crédits de paiement, qui correspondent au montant que l'UE envisage de débourser effectivement, sont nettement en baisse par rapport à 2007-2013, puisqu'ils s'établiraient à 908,4 milliards d'euros contre 942,8 milliards d'euros précédemment... Rabais britannique maintenu Le rabais dont bénéficie le Royaume-Uni depuis 1984, en contrepartie de la PAC, sera maintenu. En 2011, il s'élevait à 3,6 milliards d'euros. D'autres rabais seraient conservés pour l'Allemagne, les Pays-Bas, la Suède, et le Danemark. En revanche, l'Autriche perdrait le sien. Par ailleurs, les crédits alloués à la PAC seraient maintenus, voire légèrement augmentés par rapport à la proposition de novembre. Ils s'établiraient à 373 milliards d'euros contre 372 milliards précédemment proposés. Ils sont en revanche en net baisse par rapport à la période 2007-2013 (421 milliards). Davantage de crédits pour l'emploi et la compétitivité Les crédits d'engagement alloués à la compétitivité, la croissance, et l'emploi sont revus en nette hausse par rapport à 2007-2013. Ils passeraient de 91,5 milliards d'euros à 125,7 milliards d'euros. Un montant toutefois en baisse par rapport à novembre où il s'approchait de 140 milliards d'euros. Il faut cependant y ajouter une partie des 320 milliards d'euros alloués à la politique de cohésion. Elle contient en effet un volet "compétitivité régionale & emploi". Le Parlement européen pourrait toutefois poser son veto à ce budget, s'il estime que les coupes budgétaires sont trop importantes. Les gouvernements seraient alors obligés de tout reprendre de zéro...