Le budget d'Hadopi sera réduit dès 2012

  • A
  • A
Le budget d'Hadopi sera réduit dès 2012
Partagez sur :

"12 millions d'euros annuels et 60 agents, c'est cher pour envoyer un million d'e-mails", estime la ministre de la Culture...

Hadopi, la police du web en France, n'a pas suffisamment fait ses preuves... Et la sanction du gouvernement est immédiate : la ministre de la Culture Aurélie Filippetti annonce dans les colonnes du 'Nouvel Observateur' qu'elle va demander sans attendre que "les crédits de fonctionnement de l'Hadopi soient largement réduits pour l'année 2012" dans le cadre des efforts budgétaires. A ses yeux, "12 millions d'euros annuels et 60 agents, c'est cher pour envoyer un million d'e-mails. Enfin, la suspension de l'accès à internet me semble une sanction disproportionnée face au but recherché". Aurélie Filippetti ajoute qu'elle annoncera en septembre le détail des décisions budgétaires concernant cette haute autorité destinée à empêcher le piratage sur internet, et créée en 2009 sous la présidence de Nicolas Sarkozy. "Repenser cette institution" La ministre compte donc agir sans attendre les conclusions de la mission sur l'avenir d'Hadopi, confiée à l'ancien PDG de Canal+ Pierre Lescure. Ce dernier a en effet été chargé de se pencher sur la question de la culture face aux enjeux du numérique. Au cours de sa campagne pour la présidentielle, François Hollande s'était d'abord engagé à supprimer Hadopi, puis à simplement "repenser" cette institution, très critiquée par l'opposition socialiste dès ses débuts...