Le "AAA" du FESF dépend du maintien de la notation française

  • A
  • A
Le "AAA" du FESF dépend du maintien de la notation française
Partagez sur :

Avec la mise sous surveillance de la note de la France, le risque que le FESF, le fonds d'urgence de la zone euro, perde son "triple A" a augmenté...

Le "AAA" du Fonds Européen de Stabilité Financière (FESF, ou EFSF selon l'acronyme anglo-saxon) dépend "largement du fait que la France et l'Allemagne garderont leur statut AAA", indique Fitch Ratings à la mi-journée. A ce titre, la révision de la perspective de la notation française à "négative" est un signe que le risque de dégradation du FESF s'est accru. L'agence avait récemment révisé cette perspective de la France en indiquant qu'il existe une probabilité légèrement supérieure à 50% pour que l'hexagone perde son "triple A" en 2012 ou en 2013. Cela serait donc également le cas du FESF, à moins que des mécanismes d'amélioration du financement ne soient entretemps introduits. La France et l'Allemagne sont censées apporter plus de 80% des garanties des nations notées "AAA" du fonds.