Laurence Parisot a demandé au Medef de revoir les statuts

  • A
  • A
Laurence Parisot a demandé au Medef de revoir les statuts
Partagez sur :

S'ils restent identiques, elle ne pourra pas briguer un troisième mandat cet été.

La présidente du Medef, Laurence Parisot, dont le second mandat prend fin en juillet 2013, a confirmé ce mardi matin avoir demandé à son organisation de réviser les statuts, qu'elle qualifie de "bancals", tout en réfutant un quelconque "coup". Laurence Parisot sollicitée par les chefs d'entreprises "Il y a quelques mois, plusieurs chefs d'entreprises (...) des présidents de Medef territoriaux, certains dirigeants de grandes entreprises m'ont demandé de considérer de rester plus longtemps à la tête du Medef, compte tenu des turbulences économiques très rudes que traverse notre pays", a-t-elle expliqué au micro de 'France Info'. "J'ai (donc) réexaminé les statuts de notre mouvement (...) car il y a quelque chose de profondément inégalitaire", a rappelé Laurence Parisot, les textes de l'organisation syndicale disposant qu'un président ne peut effectuer que deux mandats, le premier de 5 ans, le deuxième de seulement 3 ans. La dirigeante du Medef a demandé au comité statutaire d'examiner cette question. "A partir de ce moment là (...) je prendrai ma décision moi-même", a-t-elle indiqué. Pourquoi une révision si tardive? Le fait de réviser les statuts à seulement quelques mois de l'échéance de son mandat a suscité quelques interrogations. "Si elle change les statuts, c'est pour prolonger son mandat ou en briguer un troisième. C'est immoral !", déclarait dimanche dans les colonnes du 'Parisien', Jean-Claude Volot, candidat à sa succession. Laurence Parisot indique simplement que le Medef était jusqu'ici accaparé par des sujets plus importants, comme les négociations concernant la compétitivité et la sécurisation de l'emploi, qui ont d'ailleurs permis d'aboutir à un accord vendredi.