Latécoère bondit en Bourse après l'accord sur son refinancement

  • A
  • A
Latécoère bondit en Bourse après l'accord sur son refinancement
Partagez sur :

L'entreprise a notamment bénéficié des solides perspectives du secteur aéronautique malgré un contexte économique tendu...

Après plusieurs mois de négociations tendues, le sous-traitant aéronautique Latécoère est parvenu à un accord avec ses banques, permettant le refinancement de 96% de la dette bancaire du groupe, crédit-bail exclu, et de 60% de ses obligations convertibles. Une nouvelle qui permet au titre de bondir de plus de 16% à 8,50 euros, peu avant midi sur le marché parisien... L'entreprise a pu bénéficier, malgré les remous macroéconomiques, des solides perspectives du secteur aéronautique pour forcer la décision. Ainsi le nouvel accord, que le Tribunal de Commerce de Toulouse a homologué, se substitue-t-il à l'ancien, qui avait été scellé le 18 mai 2010. Il comprend quatre éléments principaux. D'une part la mise en place d'un crédit syndiqué pour un montant de 319,8 millions d'euros en deux tranches amortissables sur 1 et 7 ans et une tranche "revolver" de 4 ans. D'autre part un contrat d'affacturage de 4 ans, syndiqué entre 4 sociétés d'affacturage, pour un montant de 76,0 millions d'euros. Mais aussi le remboursement par anticipation de 60% des convertibles refinancées par la partie in fine en 2018 de la Tranche B du crédit syndiqué, et l'obtention de calls émetteur portant au total sur 2.860.000 OC résiduelles, exerçables au pair, dès lors que le cours est supérieur à 13 Euros en moyenne sur une période de 3 jours consécutifs. Enfin, quatrième pilier, l'extension des lignes de couverture de change existantes permettant, qui va permettre à Latécoère de couvrir progressivement son exposition au risque dollar jusqu'à fin 2014. "L'accord ainsi conclu met un terme à la période d'incertitude qui s'était ouverte à la suite des difficultés financières rencontrées par Latécoère fin 2009 et témoigne de l'engagement des partenaires financiers au côté de la société dans la durée", explique les dirigeants qui "remercient les banques pour l'esprit constructif dont elles ont fait preuve dans la mise en place de ce refinancement sur 7 ans, qui réduit la dilution potentielle pour les actionnaires tout en sécurisant les ressources nécessaires au financement des montées en cadence des constructeurs et à la mise en oeuvre des programmes en développement". L'entreprise ajoute que le crédit syndiqué a été conclu "dans des conditions financières de marché attractives", qui l'engagent sur des obligations de ratios financiers "classiques" couvrant la période 2013-2018. Latécoère a accordé aux banques du crédit syndiqué et aux titulaires d'Obligations Convertibles des garanties classiques portant notamment sur les titres de ses filiales LATelec et LATecis ainsi que sur des sites immobiliers. L'opération sur les convertibles, dont le nombre a été réduit de 7,15 à 2,86 millions, va réduire la dilution potentielle maximum des actionnaires de Latécoère de 36% à 18%. Les OC résiduelles sont convertibles à tout moment, à compter du 2 janvier 2012 et jusqu'au 30 juillet 2015, pour 10 Euros par action.