Lait infantile : Danone et Nestlé se plient aux exigences de la Chine

  • A
  • A
Lait infantile : Danone et Nestlé se plient aux exigences de la Chine
Partagez sur :

Le français a imité son alter-ego Suisse en promettant d'abaisser les tarifs de sa gamme Dumex

Danone et Nestlé n'ont pas tardé à réagir à l'enquête ouverte par les autorités chinoises sur le prix des laits infantiles des deux géants européens et de plusieurs de leurs rivaux. Le français a imité son alter-ego Suisse en promettant d'abaisser les tarifs de sa gamme Dumex, selon un message dont Bloomberg a été destinataire. Wyeth, la filiale de Nestlé, s'est pour sa part engagée à abaisser de 6 à 20% ses prix selon les produits, tout en proposant de ne pas les modifier l'année prochaine. Elle a également estimé que des revendeurs avaient pris quelques libertés avec les tarifs, et promis de mieux contrôler sa distribution. Réaction rapide Les analystes sont surpris de la rapidité de réaction des industriels, après que la presse chinoise eut révélé l'existence de l'enquête avant-hier. Ils conviennent cependant tous que l'impact de l'affaire sera négatif pour les deux entreprises. Pour le groupe de Vevey, les volumes devraient cependant encore croître à un ou deux chiffres grâce à la demande, pour cette entité dont le poids représente malgré tout seulement 1,5% des gigantesques revenus totaux. Pour Danone, l'affaire est plus conséquente, le courtier estimant que les aliments pour bébé en Chine représentent 5% du chiffre d'affaires de l'entreprise, et qu'ils ont constitué un important relais de croissance alors que les ventes de produits frais en Europe sont en berne et que les perspectives en Russie se sont détériorées.