La zone euro va prêter 150 milliards d"euros au FMI, la Grande-Bretagne reste à l'écart

  • A
  • A
La zone euro va prêter 150 milliards d"euros au FMI, la Grande-Bretagne reste à l'écart
Partagez sur :

Les chefs d'Etats et de gouvernements avaient initialement prévu de renflouer le FMI à hauteur de 200 milliards d'euros

Les ministres des Finances de la zone euro ont convenu lundi soir de verser 150 milliards d'euros au Fonds monétaire international (FMI) sous forme de prêts bilatéraux, conformément à ce qui avait été décidé lors du sommet du 9 décembre dernier, le but de l'opération étant de permettre au FMI de peser davantage dans la résolution de la crise de la dette. Une somme toutefois revue en légère baisse. Les chefs d'Etats et de gouvernements avaient initialement prévu de renflouer le FMI à hauteur de 200 milliards d'euros. Mais une fois encore, la Grande-Bretagne a décidé de faire cavalier seul, privant le fonds de 30 milliards d'euros. Cette dernière souhaite que la somme apportée ne serve pas uniquement à la zone euro."Je n'ai pas doute que les Britanniques, dès lors qu'un certain nombre de pays du G20 viendront eux aussi abonder le FMI, viendront au soutien du FMI", a cependant estimé mardi matin, la ministre du Budget Valérie Pécresse sur LCI. Dans un communiqué, les ministres des Finances de la zone euro ont en effet appelé les pays membres du G20 à participer à ce mécanisme de soutien afin d'assurer la stabilité financière mondiale. Pour le moment, au delà des 17 Etats membres, la Pologne, la République Tchèque, la Suède et le Danemark ont accepté de se joindre à cette démarche.