"La zone euro doit agir vite, avec la BCE pour sauver l'Espagne", alerte J-C Junker

  • A
  • A
"La zone euro doit agir vite, avec la BCE pour sauver l'Espagne", alerte J-C Junker
Partagez sur :

"Nous agirons ensemble avec la BCE, sans toucher à son indépendance", explique le présient de l'Eurogroupe dans les colonnes du 'Figaro'...

"Il n'y a plus de temps à perdre pour l'Espagne", tel est l'alerte envoyée ce lundi par le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Junker. "La zone euro est prête à agir avec la Banque centrale européenne", ajoute-t-il dans les colonnes du 'Figaro'. L'indépendance de la BCE sauvegardée "Les taux se calment depuis que le président de la BCE a dit, sagement, que tout sera fait pour préserver l'euro... Pour ce qui est d'agir, nous déciderons à l'examen des marchés d'ici à quelques jours. Il n'y a plus de temps à perdre", a expliqué le président de l'Eurogroupe. "Je n'ai aucun doute que les décisions prises au sommet européen du 29 juin dernier seront appliquées. Nous sommes arrivés à un point crucial, mais il reste à préciser le rythme et la mesure. Nous agirons ensemble avec la BCE, sans toucher à son indépendance. Quand je dis 'nous', il s'agit du fonds de sauvetage FESF, c'est-à-dire des 17 gouvernements", a tenu à préciser le président de l'Eurogroupe. Les marchés et l'Allemagne pointés du doigt par Jean-Claude Junker "Je ne veux pas aiguiser l'appétit des marchés, mais comme l'a dit Mario Draghi, cela se traduira par des résultats", a ajouté Jean-Claude Junker qui n'épargne pas les financiers au passage, ce dernier regrettant "la dictature de la courte vue" des marchés qui "se trompent lourdement", tout en égratignant aussi l'Allemagne, qu'il accuse de "faire de la politique intérieure sur le dos de l'euro". "La zone euro n'est-elle plus qu'une succursale de la République fédérale ?" s'interroge encore J-C Juncker.